Docteur Pascal GIUDICELLI - ORL
Chirurgie Cervico Faciale
Chirurgie Laser

Consultation sur Rendez Vous
  

+221 33 860 94 94
+ 221 33 824 99 29

Le LASER CO²

Le LASER CO² en ORL ambulatoire au cabinet  

D’une longueur d’onde de 10,6 microns, le laser CO² est un véritable bistouri lumière qui permet soit la section soit la vaporisation des tissus selon qu’il est utilisé focalisé ou défocalisé.  

Laser chirurgical par excellence, le laser C0² permet une section précise des tissus avec des berges nettes et intactes, une hémostase spontanée des vaisseaux sanguins et lymphatiques d’un diamètre inférieur à 0,5 mm et une asepsie selon la technique du ‘’no touch’’.  

Les principales indications du LASER CO2 en ORL ambulatoire sont essentiellement les pathologies où il existe un obstacle à la respiration nasale et/ou buccale et tout particulièrement les grosses amygdales (vaporisation), l’hypertrophie des cornets (turbinectomie), l’hypertrophie de la luette (LAUP), la polypose nasale (polypectomie).

1) LA VAPORISATION LASER DES AMYGDALES  

Autrefois était réalisée une ‘’cautérisation’’ des amygdales soit avec l’azote liquide soit avec le pistolet de Bourdial.

La vaporisation laser des amygdales s’adressent aux amygdalites cryptiques chroniques, souvent caséeuses, et en règle générale à toutes les pathologies amygdaliennes où une amygdalectomie chirurgicale classique est discutable, ce qui est la majorité des cas…  

La technique laser réalise un véritable surfaçage des amygdales qui ‘’éclatent’’ sous l’action du laser diminuant ainsi de volume. Par ailleurs l’effet thermique du laser stérilise et fibrose l’amygdale en profondeur, le tissu amygdalien restant ne pouvant plus être infecté.  

Par opposition à l’amygdalectomie chirurgicale classique qui nécessite une anesthésie générale et une hospitalisation de 24 à 48 heures avec très souvent douleur marquée au réveil surtout chez l’adulte, risque hémorragique dans les suites opératoires et arrêt de travail de 8 jours, la vaporisation laser :

  • sans saignement,
  • avec reprise immédiate d’une activité, les suites opératoires se résumant à une simple petite gène à la déglutition

Une à cinq séances sont nécessaires espacées de 1 mois.  

La vaporisation laser des amygdales est codifiée K5 et 5 séances coutent 3 fois moins cher que l’amygdalectomie classique codifiée K40  

2) La TURBINECTOMIE Laser  

Anciennement intervention de Bourdial effectuée avec un bistouri bipolaire, ce geste consiste à détruire la muqueuse des cornets inférieurs chez des patients présentant obstruction nasale liée à une rhinite obstructive chronique invalidante car résistante aux traitements classiques.  

Alors que la turbinectomie classique, qui est plus lourde car emportant toute la muqueuse nasale et son auvent osseux, nécessite une anesthésie générale, un méchage, une hospitalisation 48 heures avec un risque hémorragique dans les suites opératoires, la turbinectomie laser est un geste indolore, effectué au cabinet, sous anesthésie locale, sans saignement, sans nécessité de mèche endonasale, avec reprise le jour même des activités.  

Le traitement dure 5 à 10 minutes par fosse nasale. 

Par la suite on peut observer quelques croutes plus ou moins gênantes à l’intérieur de la fosse nasale qui s’élimineront peu à peu dans les 10 jours laissant apparaitre une muqueuse neuve et d’épaisseur  diminuée avec une bonne ventilation nasale.  

Les résultats à long terme sont généralement stables avec parfois ‘’repousse’’ de la muqueuse dans les 3 à 5 ans pouvant être retraitée par laser.  

Cette technique laser dans les obstructions nasales est actuellement privilégiée par rapport à la turbinectomie chirurgicale classique qui est controversée.  

La turbinectomie laser est codifiée K15 comme la chirurgie classique et coute 3 fois moins cher.  

3) Traitement du RONFLEMENT par la Pharyngotomie laser ou LAUP (Laser-AssistedUvuloPalatoplasty)  

Chez le ronfleur la pharyngotomie laser ou LAUP a le même objectif que l’uvulopalatopharyngoplastie chirurgicale classique ou UPPP,  à  savoir raccourcir la luette et enlever une petite partie du voile du palais au niveau de sa partie inférieure.  

En réduisant l’excès de tissu au niveau du palais mou et de la luette, ce geste permet d’élargir le passage aérien au fond de la gorge et de faire disparaitre les vibrations à l’origine du ronflement.  

Alors que la technique chirurgicale classique est réalisée sous  anesthésie générale avec hospitalisation de 1 à 3 jours, la LAUP est réalisée en ambulatoire, au cabinet, sous anesthésie locale, sans saignement ni suture, sans hospitalisation.  

L’intervention réalisée en une seule séance de 20 à 30 minutes en moyenne sur un fauteuil de consultation consiste à découper au laser la partie obstructive de la luette et à pratiquer en fonction des cas soit 2 incisions latérales pour ascensionner le voile soit la section complète de l’excédent de palais mou.  

Les suites opératoires sont beaucoup moins douloureuses que pour l’UPPP : ces patients reprennent généralement leurs activités normales immédiatement après l’intervention ou le lendemain.

 La cicatrisation définitive se fait au bout d’un mois et pour la plupart des patients le ronflement est éliminé ou significativement réduit par un seul traitement avec une satisfaction des patients de l’ordre de 85 %.  

Pour 5% des patients une deuxième session peut s’avérer nécessaire.  

La LAUP s’adresse aux ronfleurs simples ou présentant un index d’apnée faible, mais  dans le cas de ronflement avec index d’apnée élevé ce type de chirurgie est la seule alternative à l’utilisation d’une machine de mise en Pression Continue des Voies Aériennes pour le reste de la vie du patient, l’appareil à pression positive continue étant par ailleurs non toléré par 75 % des patients.

Des études comparatives montrent que chez les patients souffrant d’une apnée importante durant le sommeil, il y a avec cette chirurgie une amélioration postopératoire significative de la somnolence durant la journée et de l’impression de fatigue.  

A noter également que l’intervention laser peut être un complément non négligeable pour l’efficacité d’une orthèse d’avancement mandibulaire (OA2M) si elle est décidée par le spécialiste ORL et le stomatologue.

Aussi avant toute décision thérapeutique devant un patient étiqueté de ronfleur apnéique… doivent être réalisés un interrogatoire rigoureux et un bilan ORL complet complété en fonction de l’orientation diagnostique  par une polygraphie respiratoire et un bilan autre, cardiologique en particulier.

La LAUP est codifiée K80 comme l’UPPP et son cout est 2 fois moins élevé que la chirurgie classique.  

4) AUTRES INTERVENTIONS LASER EN ORL   Comme les précédentes ces interventions se différencient de la chirurgie classique par les éléments suivant :

  • moins douloureux
  • sans anesthésie générale
  • sans hospitalisation
  • sans saignement ni suture
  • avec reprise rapide d’une activité
  • et un cout 2 à 3 fois moins cher

  Les plus fréquentes, liste non exhaustive, sont :

  • exérèse tumeur bénigne endobuccale
  • exérèse diapneusie
  • section frein langue
  • section synéchie endonasale
  • polypectomie endonasale

 

Online Drugstore, buy kamagra gold online, Free shipping, buy hydrochlorothiazide online, Discount 10% in Cheap Pharmacy Online Without a Prescription