Docteur Pascal GIUDICELLI - ORL
Chirurgie Cervico Faciale
Chirurgie Laser

Consultation sur Rendez Vous
  

+221 33 860 94 94
+ 221 33 824 99 29

Le Ronflement et les Apnées du Sommeil

RONFLEMENT ? APNEE ? LES DEUX ?

Les Ronchopathies (ronflements) et les Apnées du Sommeil nécessitent en premier un examen ORL complet avec fibroscopie naso pharyngo laryngée et c’est en fonction des résultats de cet examen que l’ORL dirigera éventuellement le patient vers un autre spécialiste (pneumologue, cardiologue, neurologue, orthodontiste, nutritionniste, etc…) et non l’inverse.

2 à 4% de la population sont atteints d’un syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS), et 70 à 95 % des apnéiques ronflent !!!

Les conséquences du syndrome d’apnée du sommeil sont essentiellement métaboliques, cardio vasculaires, neuro cognitives. Celles du ronflement sont la chambre à part !!!

La grande majorité des SAOS restent non diagnostiquée en dépit de leur caractère invalidant et de leur fréquent retentissement cardio-vasculaire.

La démarche diagnostique et thérapeutique est bien codifiée et doit être conduite de manière rigoureuse suivant plusieurs étapes menées par un ORL assisté dès que besoin par un cardiologue, un pneumologue, un orthodontiste:

1) L’ INTERROGATOIRE EST ESSENTIEL

Il recherche :

♦ 3 symptômes majeurs :

  • le ronflement
  • la somnolence diurne excessive 
  • l’apnée constatée

♦ l’association de facteurs accessoires :

• pendant le sommeil : sommeil agité, sueurs, nycturie, somnambulisme, hypersalivation, réveil en sursaut. • pendant la journée : somnolence excessive, asthénie matinale, céphalées matinales, troubles de la mémoire, hyperirritabilité.

Il est complété par l’échelle d’Epworth

2) L’EXAMEN ORL est la première étape de la démarche diagnostique à la recherche d’un obstacle à l’écoulement de l’air dans les voies aériennes supérieures (cloison déviée, rhinite, polype, nez bouché…) ou d’éléments vibratoires pouvant expliquer un ronflement (luette, voile du palais, amygdales…)

3) L’EXAMEN MAXILLOMANDIBULAIRE, recherche une anomalie cranio faciale

4) LA FIBROSCOPIE NASO PHARYNGO LARYNGEE et la manœuvre de Müller permettent un examen complet des fosses nasales, du cavum, des régions rétrovélaire et rétrobasilinguale

5) LA POLYGRAPHIE VENTILATOIRE détermine l’Index Apnées Hypopnées (IAH)

AU TERME DE CE BILAN si le diagnostic d’apnée obstructive du sommeil est posé, un bilan complet va rechercher d’éventuels facteurs de risque ou complications, en particulier :

♦ bilan métabolique : cholestérol, diabète, etc…

♦ bilan cardio vasculaire à la recherche de troubles du rythme et de modification de la pression artérielle

♦ bilan pneumologique

♦ bilan orthodontiste

EN PRATIQUE COURANTE c’est bien souvent un ronfleur qui consulte et on va rencontrer deux situations :

♦ Le ronfleur non somnolent chez lequel on recherche les apnées décrites par le conjoint, l’asthénie matinale, des céphalées matinales, l’obésité, les cofacteurs de risque cardiovasculaires et pneumologiques.

♦ Le ronfleur somnolent chez lequel avant tout bilan il faut :

  • établir l’agenda du sommeil pour essayer de rétablir un sommeil normal  
  • rechercher : • opioïdes et benzodiazépines, alcool, • trouble du sommeil : syndrome du mouvement périodique des jambes, narcolepsie

EN CONCLUSION, plusieurs situations se rencontrent

  • ronflement simple sans SAOS
  • SAOS avec IAH > 30
  • SAOS avec IAH < 30 et somnolence diurne sévère
  • SAOS avec IAH < 30 et somnolence diurne modérée ou minime
  • SAOS avec IAH < 15
  • SAOS positionnel
  • obstruction nasale
  • obstruction vélopharyngée
  • risque cardio vasculaire et/ou pneumologique
  • obésité
  • autre pathologie du sommeil

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *