Docteur Pascal GIUDICELLI - ORL
Chirurgie Cervico Faciale
Chirurgie Laser

Consultation sur Rendez Vous
  

+221 33 860 94 94
+ 221 33 824 99 29

LA LARYNGOSCOPIE en CONSULTATION

La laryngoscopie est un examen endoscopique du larynx.

En consultation au cabinet, l’ORL peut utiliser deux techniques.

Soit rhino pharyngo laryngoscopie

Elle utilise le même fibroscope que pour la rhino fibroscopie

Une anesthésie locale est préalablement effectuée soit par la pulvérisation d’un spray à la xylocaïne naphtazoline à 5% ou à la lidocaïne ou par méchage avec une mèche imprégnée de xylocaïne naphtazoline à 5%, mais l’examen peut être effectué sans anesthésie.

L’examen s’effectue sur un patient assis au fauteuil de consultation avec un fibroscope souple qui peut intégrer un canal opérateur permettant de passer des instruments ou une fibre laser diode et qui peut être couplé avec une caméra (vidéo fibroscopie).

Le fibroscope est introduit doucement par une fosse nasale jusqu’au larynx et permet d’examiner :

  • Les éléments de la fosse nasale (rhino fibroscopie)
  • Le cavum
  • Le pharynx
  • Puis le larynx avec en particulier les cordes vocales, le début de la trachée et la bouche œsophagienne

Au niveau de l’étage laryngé la laryngoscopie permet l’examen de la phonation, en particulier les cordes vocales, les aryténoïdes, les bandes ventriculaires et d’apprécier la mobilité des cordes vocales (avec possibilité d’effectuer une stroboscopie des cordes vocales).

Le patient doit être coopérant et quand l’ORL le lui demande il doit soit respirer normalement, soit dire ‘’é’’ ce qui permet d’écarter ou de rapprocher les cordes vocales.

Elle permet également de rechercher des signes de reflux gastro œsophagien par la présence de stase liquidienne au niveaux des sinus piriformes.

L’examen est rapide parfois inconfortable mais non douloureux.

Soit laryngoscopie indirecte

Cette technique utilise un laryngoscope rigide qui présente un miroir de renvoi ce qui permet en introduisant horizontalement le laryngoscope par la bouche de voir l’étage laryngée qui est plus bas.

Une légère anesthésie locale peut être pratiqué avec un spray anesthésiant ce qui permet d’éviter des manifestations de renvoi (reflux léger)

Couplé avec une caméra, cet examen permet un examen plus précis que le précédent mais il est plus difficile à effectuer, soit du fait de nausée soit du fait de l’anatomie de l’épiglotte qui peut cacher la vue des cordes vocales.