Docteur Pascal GIUDICELLI - ORL
Chirurgie Cervico Faciale
Chirurgie Laser

Consultation sur Rendez Vous
  

+221 33 860 94 94
+ 221 33 824 99 29

FREINECTOMIE au LASER DIODE

1 ) RAPPEL

Le frein de la lèvre supérieure s’insère de la muqueuse alvéolaire jusqu’à la papille bunoïde du palais. Généralement on a un diastème inter incisives et si on rapproche les incisives sur les fibres on n’aura pas le résultat recherché ou bien il y aura une récidive.

Le but est donc de remonter les insertions basses du frein de manière à supprimer la tension qui a tendance à séparer les deux dents.

La freinectomie consiste ainsi à désinsérer les fibres du frein qui s’insèrent entre les deux incisives centrales supérieures.

Il n’est pas nécessaire de remonter jusqu’au cul de sac labial supérieur et une freinectomie qui s’arrête au-dessus de la zone coronaire est généralement suffisante.

2) TECHNIQUE

L’acte est effectué au cabinet, patient confortablement installé dans le fauteuil de consultation. Patient et médecin sont porteurs de lunettes de protection.

L’anesthésie commence par la mise en place d’un cotonoïde imprégné de xylocaïne naphtazoline à 5%, le temps de préparer le reste du matériel.

L’anesthésie est ensuite complétée par une injection vestibulaire bilatérale de xylocaine adrénalinée à 1%. Le laser diode est réglé sur le mode continu et une puissance de 4 à 5 Watts.

L’intervention commence par la libération des fibres centrales puis latérales d’un coté à l’autre de manière à obtenir une section symétrique.

Les fibres étant sectionnées, on régularise la zone sectionnée si besoin par une simple vaporisation les berges de la section.

Nous nous efforçons d’effectuer la section du frein en commençant par son insertion basse et en remontant progressivement pour s’arrêter au-dessus de la zone coronaire ce qui permet de conserver un frein physiologique.

                 

 

 

 

                       Clichés en fin d’intervention et à 1 mois avec conservation d’un frein physiologique

Lorsque la fibre est en contact avec la muqueuse un dépôt risque de se former nécessitant un nettoyage de la fibre pour conserver son efficacité.

En fin d’intervention si des zones carbonisées se sont formées, elles sont enlevées en passant doucement de l’eau oxygénée suivie d’un rinçage avec du sérum physiologique.

3 ) RESULTATS

L’intervention est totalement indolore et il n’y a aucun saignement. Les soins post opératoires se limitent à une désinfection par un antiseptique buccal ou de la bétadine. La cicatrisation totale est obtenue en 15 à 21 jours